accueil :: liens :: contact

Menu




Accueil / Les étapes de l'intégration / Importance d'évaluer <- Vous êtes ici !


Importance d'évaluer


Un projet d’inclusion, comme tout autre projet, doit être évalué. Évaluer consiste à fournir des informations utiles pour éclairer une prise de décision. Il s’agit donc d’évaluer en vue d’une action future.

L’évaluation, qu’elle se place en début, en milieu ou en fin de projet est ainsi constamment orientée vers une finalité d’action, de correction, d’approfondissement, de pérennisation. Il s’agit d’une évaluation de type formative.

Evaluer quoi et avec qui ?


On évalue tous les aspects du projet à partir d’objectifs préalablement fixés : tant au niveau des enfants (participation, autonomie...) qu’au niveau de l’accueil (adaptation des activités, échanges entre animateurs...).

L'enfant et le milieu d'accueil
Deux niveaux d’évaluation d’un projet d’inclusion peuvent être créés.
Le premier niveau d’évaluation peut se focaliser sur le principal intéressé, l’enfant porteur de handicap, il s’agit alors d’indicateurs que l’on nomme directs.
Exemples :
- temps de participation ;
- apprentissages, progrès et évolution ;
- interactions avec les autres ;
- acquisition de comportements sociaux (respect des règles de vie et du groupe).

Le second niveau d’évaluation peut concerner les autres enfants, le milieu d’accueil et les partenaires, il s’agit alors d’indicateurs que l’on nomme indirects.
Exemples :
- climat de coopération entre les partenaires ;
- développement des compétences de l’équipe ;
- recours à des stratégies diversifiées d’animation ;
- gestion démocratique du groupe, application des règles ;
- individualisation des objectifs ;
- mise en place de moyens favorisant les contacts entre les enfants.

Les parents
Lors d’un moment d’évaluation avec les parents de l’enfant en situation de handicap, neuf attitudes sont à privilégier :
- adopter une attitude d’acceptation ;
- écouter de façon empathique ;
- poser des questions ouvertes ;
- donner des encouragements réalistes ;
- demeurer centré sur le projet ;
- veiller à respecter la vie privée de la famille ;
- ne donner des avis que sur ce que l’on connaît ;
- ne pas proposer trop vite des solutions toutes faites ;
- favoriser un esprit de concertation.